< Retour au sommaire

Plan de sauvegarde informatique : mode d’emploi

Les données de votre entreprise sont les plus précieuses. Il peut s’agir de vos mails, dossiers clients, études, analyses, secrets de fabrication ou professionnels, devis, factures… Pour s’assurer que la sauvegarde des données informatiques est sécurisée, efficace et exhaustive, il est recommandé de mettre en place une procédure de sauvegarde adaptée en fonction de l’importance des données et systèmes. Mais alors, qu’est-ce qu’une procédure de sauvegarde ? Pourquoi l’instaurer ? Quelles solutions adopter ?

Qu’est-ce que la sauvegarde informatique ?

La sauvegarde informatique, aussi appelée backup, est une action visant à protéger les données détenues dans votre système d’information. Ces données sont alors mises en sécurité sur différents supports dont certains à l’extérieur des serveurs de votre infrastructure informatique. Concrètement, des copies de l’ensemble de vos données sont réalisées et conservées dans des systèmes de sauvegarde

Pourquoi instaurer une procédure de sauvegarde informatique ?

Qu’il s’agisse de données administratives, financières, clients ou encore de fichiers média (par exemple des images, sons et vidéos), les données personnelles ou liées à votre activité d’entreprise sont précieuses. Erreur humaine, dysfonctionnement du matériel, piratage et virus informatique, vol, catastrophe naturelle : vous n’êtes pas à l’abri d’une perte de données soudaine.

La disparition définitive de certaines de ces données pourrait avoir un impact important sur votre entreprise. En effet, cela pourrait conduire à une baisse de production liée au manque d’accès à l’information, une perte de données stratégiques pour le pilotage de l’entreprise, la fuite de données confidentielles… le non-respect du RGPD, la perte de confiance de vos clients. Pour en assurer la sécurité, il est recommandé de mettre en place un plan de sauvegarde informatique visant à protéger vos données.

Quelles solutions de sauvegarde envisager ?

Les solutions de sauvegarde consistent en un couple « support » & « logiciel ».

– Disque dur externe ou clé USB : le disque dur externe et la clé USB sont des solutions pour la sauvegarde de vos données personnelles à faibles risques, cependant, ils ne sont pas recommandés pour un usage professionnel. Le risque d’une anomalie, d’un dysfonctionnement ou simplement de la perte de l’objet est trop important, d’autant plus que la durée de vie d’une clé USB et de la fiabilité des connectiques est assez limitée dans le temps. De plus, le stockage reste manuel : il faut donc penser à le faire de manière régulière.

– Cloud computing : la sauvegarde sur le cloud est un moyen de décentraliser les données de façon immédiate. Cette sauvegarde est avantageuse puisqu’elle permet d’accéder à tout moment aux données précédemment sauvegardées, à partir du moment où vous avez un moyen de connexion. De plus, le cloud s’adapte à vos besoins en fonction de l’évolution de la place que prennent vos données lors de la sauvegarde. Il s’agit donc d’un dispositif intéressant à condition de bien choisir son offre et son fournisseur, car vous n’avez pas la maîtrise du support. Découvrez dès à présent nos solutions d’infogérance et cloud.

– Serveur NAS (Network attached storage) : le NAS est un serveur dédié et spécialisé au stockage et la sauvegarde de vos données. Il peut être mis en réseau pour servir de stockage centralisé des données ou simplement utilisé comme un service de sauvegarde pur. Bien que très compact, le niveau de sécurité d’un NAS est très élevé. Il s’agit d’une option fiable, complète et durable.– Serveur dédié ou non : un classique des moyennes et grandes entreprises, moins présentes chez les petites du fait de leurs besoins, le serveur au format « tour » ou « rackable » dans sa baie informatique offre le plus grand choix de fonctionnalités… au détriment de la simplicité !

Maintenant que nous avons survolé les supports, il s’agit à présent d’aborder les aspects logiciels. En effet, le copié-collé présente vite des limites : action manuelle, tailles/capacités, données non-cryptées donc non-sécurisées, messages d’erreur, restauration difficile…  Il convient de sélectionner un outil professionnel robuste dans le temps et adapté à vos besoins.

Bonne nouvelle, certaines solutions logicielles peuvent même être gratuites !

Pour vous aider à mieux comprendre vos besoins en termes de sauvegarde informatique, Aktome vous accompagne dans la réalisation de l’audit informatique de votre parc.

Quelle méthode de sauvegarde est adaptée à vos données ?

Après une analyse approfondie des besoins émanant de vos données et de votre entreprise, il s’agit de définir la méthode de sauvegarde en s’appuyant sur l’état de l’art en la matière (comme la « règle du 3-2-1 ») et les retours d’expériences pour fiabiliser les démarches de sauvegarde.

Généralement l’enjeu consiste à :

  • Disposer d’au moins trois copies de vos données
  • Stocker ces copies sur deux supports différents
  • Conserver une copie de la sauvegarde hors site.
  • Définir les fréquences de sauvegardes

La méthode nécessaire doit ainsi répondre aux critères suivants : le nombre, les lieux et la fréquence des sauvegardes.

Le saviez-vous ?

Les données d’office 365 (mails, SharePoint, Teams…) ne sont pas sauvegardées par Microsoft… c’est donc à l’utilisateur de l’assurer !

Tous ces éléments vous permettent de constater à la fois que les risques de pertes de données sont multiples et que cela peut mettre à mal l’activité même de votre entreprise et ses résultats. Nos experts Aktome vous aident à définir le meilleur plan de sauvegarde informatique pour vos données.

Parlons-en ensemble !

Retour haut de page